Guinée : l'opposition annonce une nouvelle vague de manifestations
08-05-12 11:39
Il y a : 2 yrs


AUTEUR : RADIO FUTURS MEDIAS KANKAN



Dès le jeudi 10 mai, marches pacifiques, meetings et manifestations vont se multiplier à Conakry et

 

 



c'est pour obtenir du pouvoir d'Alpha Condé un dialogue franc et sincère

Les principaux leaders de l’opposition guinéenne ont annoncé la tenue de manifestations régulières dès le jeudi 10 mai. Objectif : amener le pouvoir à dialoguer selon leurs conditions.

Dès le jeudi 10 mai, marches pacifiques, meetings et manifestations vont se multiplier à Conakry et dans sa banlieue. C’est ce qu’ont annoncé lundi 7 mai plusieurs responsables de l’opposition guinéenne, dont l’objectif est de parvenir à mettre en place un dialogue constructif avec le pouvoir en place, sur la base de leurs revendications.

« Nous avons décidé d'exprimer notre ras-le-bol en reprenant les marches et autres manifestations » en Guinée, a expliqué Cellou Dalein Diallo, opposant au président Alpha Condé et candidat malheureux à la présidentielle de 2010.

"Dans tout le pays"

De nombreux ténors de l’opposition se sont réunis ce lundi, parmi lesquels des responsables des coalitions comme Lansana Kouyaté, Mohamed Soumah, Mamadou Mouctar Diallo et Mme Traoré Zalikatou Diallo, tous membres du Collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition (CPFT) et de l'Alliance pour la démocratie et le développement (ADP).

« Nous allons alterner les manifestations, les meetings et les (opérations) "ville morte" tant que nous n'obtiendrons pas satisfaction à nos revendications », a affirmé Sidya Touré, un autre leader, précisant que « les manifestations auront lieu dans tout le pays, n'importe quel jour à partir de jeudi ».

« Comme le veut la loi, nous informerons les autorités compétentes dans les meilleurs délais », a ensuite précisé Cellou Dalein Diallo.

"Dialogue franc"

« Ces manifestations et autres, c'est pour obtenir du pouvoir d'Alpha Condé un dialogue franc et sincère nous permettant de préparer et d'organiser dans la plus grande transparence les élections législatives », a encore afformé Sidya Touré.

Le pouvoir ne devrait pas s’opposer à de telles manifestations. « Si l'opposition estime qu'elle a des raisons valables pour faire ces manifestations, qu'elle les fasse. Mais si j'avais un conseil à lui donner, c'est de s'abstenir de toute manifestation au moment où les Guinéens tirent le diable par la queue », a commenté le ministre de l'Administration du territoire (Intérieur), Alhassane Condé.

Ces évènements font suite à l’annonce par le président Condé, le 27 avril, du report sine die des législatives qui étaient fixées au 8 juillet, après avoir été plusieurs fois reportées.









<- retour vers Radio Futur Media.FM100.6

Guinée Vers La Democratie
Ne rien dire pour nuire et ne rien taire pour plaire
Radio Futur Media
Multimedia.médiatisation de l'événement.

Get Flash to see this player.